Le prédicateur turc Gülen ne croit pas à son extradition des Etats-Unis

18/07/17 à 20:38 - Mise à jour à 20:39

Source: Belga

(Belga) Le prédicateur turc Fethullah Gülen, qui vit aux Etats-Unis et qu'Ankara désigne comme le cerveau du coup d'Etat avorté du 15 juillet 2016, a déclaré mardi qu'il ne croyait pas à son extradition vers la Turquie, dans un entretien avec la chaîne de télévision France 24.

"Je ne prends pas au sérieux cette menace, car quelle que soit l'opinion personnelle (du président américain Donald Trump, ndlr) je ne pense pas qu'il risquerait de ternir la réputation des Etats-Unis dans le monde et de se plier aux demandes insensées du président turc. Donc, je ne m'inquiète pas de cette possibilité", a déclaré M. Gülen, dont les propos en turc étaient traduits en français. Ankara, qui commémorait le 15 juillet le premier anniversaire de la tentative de putsch, réclame l'extradition du prédicateur, accusé d'être derrière le coup d'Etat manqué, et traque inlassablement ses sympathisants: 50.000 personnes ont été arrêtées, plus de 100.000 limogées. "Erdogan essaye d'utiliser le putsch raté pour persécuter davantage mon mouvement", a poursuivi le prédicateur, qui a appelé à la création d'une commission d'enquête internationale comprenant notamment "des membres de l'Otan, de la Cour Pénale internationale et du Parlement européen". "Il faut les laisser mener une enquête, s'ils trouvent ne serait-ce qu'un lien infime avec moi (et la tentative de coup d'Etat), de mon propre chef j'achèterai un billet pour quitter ce pays", a assuré M. Gülen. (Belga)

Nos partenaires