Le point sur les grèves sectorielles de ce vendredi 7 octobre

07/10/16 à 06:49 - Mise à jour à 08:36

Source: Belga

Le front commun syndical CSC, FGTB, CGSLB mène une journée d'actions ce vendredi. Les syndicats ont renoncé à la grève générale initialement prévue mais des mouvements ciblés sont annoncés dans certains secteurs.

Le point sur les grèves sectorielles de ce vendredi 7 octobre

© BELGA

Toutes les lignes sont assurées sur le réseau STIB

Tous les bus, trams et métros de la STIB roulent à Bruxelles ce vendredi matin mais un temps d'attente plus long est cependant à prendre en compte, a indiqué la société des transports intercommunaux de Bruxelles à l'agence Belga.

La STIB estime qu'environ 75% des passages seront assurés ce vendredi. "Quelques conducteurs sont absents ce matin ou ne se présenteront pas durant la journée", précise sa porte-parole Cindy Arents.

Des perturbations sur le réseau TEC

Le réseau TEC subit des perturbations plus ou moins importantes selon les régions, vendredi matin en raison de la journée d'actions de grève sectorielles. Ce sont surtout les TEC Hainaut, Charleroi et Liège-Verviers qui subissent ces perturbations.

Dans la région de Charleroi, le trafic n'est assuré qu'à 23% depuis le dépôt de Jumet et même 13% depuis Genson. A Anderlues 41% du trafic est assuré et à Nalinnes 75%, assurent les TEC vers 7h30.

Pour ce qui est du TEC Hainaut, 48% des services sont assurés à Mons, 78% dans le Borinage, 24% dans le Centre mais 84% en Hainaut occidental.

Environ 44% des services du TEC Liège-Verviers sont assurés. La situation est néanmoins quelque peu contrastée selon les régions, indiquent les TEC.

En Brabant wallon, 83% des voyages sont assurés.

Enfin, pour ce qui est du TEC Namur-Luxembourg, 87% des voyages sont assurés en province de Namur et 89% en province de Luxembourg.

Les 900 circuits de transport scolaire vers l'enseignement ordinaire et spécialisé sont par contre tous assurés, affirment les TEC.

Le réseau De Lijn est également perturbé

En Flandre, le réseau de transports en commun De Lijn est perturbé également par ces actions. La société conseille aux voyageurs de consulter le site internet (www.delijn.be) pour s'informer de la situation sur leurs lignes.

Les trains épargnés

Le trafic des trains est, comme attendu, peu touché. "Les trains roulaient normalement à 6h30", selon le porte-parole d'Infrabel Thomas Baeken. Situation est normale donc pour ce qui est du trafic ferroviaire.

Les perturbations limitées à Brussels Airport

Le trafic à Brussels Airport n'était que peu perturbé vendredi matin par les actions syndicales. "Il y a quelques personnes absentes au sein du personnel en charge des bagages, mais l'impact reste provisoirement limité", explique une porte-parole. La situation pourrait toutefois évoluer en cours de journée à la suite des changements d'équipes.

A Brucargo, la zone consacrée au fret, les perturbations sont par contre importantes, des piquets ayant été installés à hauteur de deux ronds-points. Les camions y sont bloqués.

Trafic normal à Charleroi Sud

A l'aéroport de Charleroi Sud, le trafic se déroulerait sans accroc vendredi matin, selon son CEO Jean-Jacques Cloquet. "Tout le monde n'a pas pris son service mais cela ne perturbe pas les opérations", a-t-il précisé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires