Le point sur les grèves à venir les 4 prochains lundis

19/11/14 à 11:16 - Mise à jour à 11:39

Les syndicats FGTB, CSC et CGSLB ont annoncé dans un communiqué commun qu'ils maintenaient les grèves régionales prévues le 24 novembre dans les provinces du Hainaut, Luxembourg, Limbourg et Anvers, le 1er décembre dans les provinces de Namur, de Liège et de la Flandre orientale et occidentale et le 8 décembre dans le Brabant flamand, le Brabant wallon et à Bruxelles ainsi que la grève nationale planifiée le 15 décembre.

Le point sur les grèves à venir les 4 prochains lundis

La manifestation à Bruxelles le 6 novembre. © BELGA

"Après les premiers entretiens avec le "kern" et le vice-premier ministre Peeters, les syndicats ont dû constater que le gouvernement ne laissait pas la moindre ouverture pour une politique qui soit à la fois plus équilibrée et plus équitable, et qui soit en outre plus favorable à la croissance et à l'emploi. Cette ouverture n'existe pas non plus dans le chef des employeurs. Dès lors, nous sommes contraints de maintenir notre plan d'action - et de poursuivre nos 4 objectifs (sauvegarder et renforcer le pouvoir d'achat, maintenir une sécurité sociale fédérale et forte, investir dans une relance durable et dans l'emploi, davantage de justice fiscale)" annoncent-ils dans un communiqué.

Par conséquent, de fortes perturbations sont à prévoir les quatre lundis à venir. Même si les trois premières grèves concernent uniquement les provinces, la SNCB craint de fortes perturbations du trafic national et international. "Du fait de leur répartition dans le pays, les actions au niveau provincial risquent fortement de créer des perturbations qui pourraient prendre une ampleur nationale" peut-on lire sur le site web de la société de chemins de fer. Le 15 décembre, la SNCB s'attend à "une interruption totale de la circulation des trains".

Par ailleurs, la STIB, la société de transports bruxellois, annonce deux jours d'actions les 8 et 15 décembre. "Durant ces deux journées, il y aura des piquets de grève dans les dépôts et très peu de véhicules vont rouler", explique Robert Timmermans, délégué syndical CSC, au quotidien La Libre Belgique.

La distribution du courrier risque également d'être perturbée puisque Bpost a déposé un préavis de grève pour chacune de ces grèves. Les syndicats de bpost se plaignent d'une pression de travail trop élevée et de problèmes d'organisation.

Le 15 décembre, le jour de la grève nationale, les écoles de Bruxelles et Wallonie seront tenues d'accueillir les élèves. Selon Belga, la ministre de l'Éducation Joëlle Milquet (cdH) a en effet envoyé une circulaire aux écoles dans ce sens. Elle leur aurait également demandé de prendre compte ce jour de grève dans l'organisation des examens de décembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires