Le Plan taxi de Pascal Smet, intégrant Uber, ne convaint pas tout le monde

25/03/15 à 07:31 - Mise à jour à 07:31

Source: Belga

Des députés PS, pourtant dans la majo­rité à Bruxelles, invitent le ministre régional de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) à revoir sa copie concernant son Plan taxi, - qui préconise notamment de faire une place à Uber-, peut-on lire mercredi dans La Libre Belgique, La Dernière Heure et Le Soir.

Le Plan taxi de Pascal Smet, intégrant Uber, ne convaint pas tout le monde

© Reuters

Pour rappel, ce Plan taxi prévoit notamment de revoir la législation afin de faire une place à Uber dans le paysage bruxellois. Mais cette version ne convaint pas.

"Le gouvernement lui a demandé de revenir avec un plan qui fasse l'objet d'un accord avec le secteur. Or, son plan a été rejeté par le conseil consultatif et les négociations sont interrompues. M. Smet doit revoir sa copie et rétablir la confiance avec le secteur", estime Ridouane Chahid (PS).

"Au nom du groupe PS au Parlement bruxellois, je rappelle qu'il n'est pas question que Pascal Smet vienne avec des modifications de la réglementation nuisibles au secteur du taxi et qui favori­seraient la concurrence déloyale", martèle, de son côté, Jamal Ikaz­ban (PS). "Monsieur Smet me fait penser à un adolescent qui pique sa crise s'il n'a pas le dernier gadget à la mode. Mais la concurrence déloyale mène à des bagarres regrettables et inexcusables entre taximen et conduc­teurs Uber", tonne-t-il. "Pascal Smet doit se ressaisir. Il faut siffler la fin de la récréation".

En savoir plus sur:

Nos partenaires