Le plan régional de sécurité aura trois accents bruxellois

10/06/16 à 19:21 - Mise à jour à 19:21

Source: Belga

(Belga) Parmi les volets du plan fédéral de sécurité, la plan régional bruxellois de sécurité et de prévention devra prioritairement se concentrer sur les volets de la lutte contre le radicalisme, le trafic d'armes et la traite des êtres humains. Celui-ci devrait être prêt d'ici la fin de l'année, a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière.

Le ministre-président était interrogé par les députés Johan Van den Driessche (N-VA) et Brigitte Grouwels (CD&V) au sujet des suites qui seraient données, à Bruxelles, au plan fédéral de sécurité présenté cette semaine. Pour Rudi Vervoort, l'établissement d'un plan fédéral de sécurité constitue "une bonne nouvelle au bout de 12 ans". Il appartient à la Région d'y "donner une couleur bruxelloise" à travers le plan régional de sécurité et de prévention. Les dix thèmes abordés au niveau fédéral sont également prégnants à Bruxelles. "Mais le focus doit aller à la lutte contre le radicalisme, au trafic d'armes et à la traite des êtres humains", a-t-il ajouté, soulignant que la Région travaillait à des accords avec le fédéral en la matière, afin de "donner sa chance à la réforme de l'Etat". (Belga)

Nos partenaires