Le plan d'aide au secteur agricole laisse plusieurs Etats membres sur leur faim

15/09/15 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Belga

"La Commission a apporté un certain nombre de précisions par rapport à son plan d'aide au secteur agricole. Mais ce qu'il manque, ce sont des mesures structurelles", a affirmé mardi après-midi Willy Borsus, le ministre fédéral de l'Agriculture, à l'issue d'une réunion informelle avec ses 27 homologues européens à Luxembourg.

Le plan d'aide au secteur agricole laisse plusieurs Etats membres sur leur faim

© BELGA

Plusieurs délégations ont fait part de leurs réserves à l'exécutif européen, qui a promis qu'il présenterait une première évaluation de ses mesures lors de la réunion du conseil Agriculture des 16 et 17 novembre prochains.

Aucun Etat n'a bloqué le paquet de mesures défendu par la Commission, se sont réjouis le commissaire à l'Agriculture Phil Hogan et le ministre luxembourgeois Fernand Etgen, dont le pays assure la présidence tournante du conseil de l'UE. Tous deux ont toutefois admis que plusieurs délégations avaient exprimé leurs "réserves" et suggéré des"améliorations".

C'est le cas de la Belgique, qui plaide avec d'autres pays dont la France, l'Espagne et l'Italie pour davantage de régulation du marché agricole.

"Nous perdons des milliers d'emplois directs et indirects en Europe dans le secteur agricole. Il faut mettre fin à cette hémorragie", a imploré M. Borsus. "La Commission a mis des choses sur la table, c'est indéniable. Mais on doit oser des réformes par rapport au fonctionnement du marché", a défendu le libéral, qui représentait la Belgique à Luxembourg.

Celui-ci a souligné qu'un nombre croissant d'Etats membres demandaient des mécanismes structurels pour combattre la volatilité des prix agricoles. "Si les mesures de la Commission n'apportent pas les résultats qu'elle attend, elle devra changer sa ligne de conduite et examiner sérieusement nos solutions. Nous avons une clause de rendez-vous avec elle les 17 et 18 novembre."

Le lundi 7 septembre dernier, alors qu'environ 6.000 agriculteurs manifestaient à Bruxelles, la Commission a annoncé avoir débloqué 500 millions d'euros pour aider les exploitations agricoles, en particulier celles dédiées au lait et à la viande porcine.

La Belgique en recevra directement 13 millions, a-t-elle précisé ce mardi. René Collin, le ministre wallon de l'Agriculture, doit encore se concerter avec sa collègue flamande Joke Schauvliege quant à la manière dont cette somme sera utilisée.

Nos partenaires