Le "piège à cons" tendu à Maxime Prévot

14/08/14 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Le Vif

C'est la polémique qui enflamme Namur depuis plusieurs mois. Le parc Léopold, situé en face de la gare, devrait bientôt laisser place à un centre commercial.

Le "piège à cons" tendu à Maxime Prévot

© Image Globe

Le projet suscite toutefois l'hostilité d'une partie des habitants, bien décidés à le torpiller. Plus de 11 000 signatures ont ainsi été remises à la majorité CDH-MR-Ecolo, pour exiger la tenue d'une consultation populaire. "Pour moi, c'est un piège à cons, estime l'ex-bourgmestre CDH Jacques Etienne. Comment va-t-on poser la question ? Si on demande aux gens s'ils sont pour ou contre l'abattage des arbres, tout le monde va être contre, évidemment. Je ne sais pas comment Maxime Prévot va se débrouiller avec ça. Moi, à sa place, je n'organiserais pas la consultation, car j'estime que le débat a été biaisé."

Jacques Etienne se rappelle avoir alerté son propre parti quand le principe de la consultation populaire a été introduit dans la législation wallonne. "A l'époque, j'avais dit : les gens veulent la démocratie participative, qu'ils l'assument ! Selon moi, il devrait y avoir 50 % de citoyens signataires pour qu'une consultation soit organisée, et 50 % de votants pour qu'elle soit dépouillée."

En savoir plus sur:

Nos partenaires