Le patronat demande aux bourgmestres de casser les piquets de grève

13/12/14 à 09:30 - Mise à jour à 10:18

Source: Belga

Les grandes organisations d'employeurs belges (FEB, Union wallonne des entreprises, UCM, Voka) ont lancé un appel à l'aide auprès de tous les bourgmestres du pays, ainsi qu'aux gouverneurs de province, dans un courrier que ces derniers ont reçu vendredi matin et dont La Libre Belgique relaie samedi le contenu.

Le patronat demande aux bourgmestres de casser les piquets de grève

© BELGA

"Fortement préoccupés par les conséquences et l'impact des actions syndicales annoncées", ils demandent l'appui de tous les bourgmestres afin de protéger les entreprises face aux grévistes énervés et aux casseurs qui sortiraient des rangs des syndicats en mobilisant leur police locale.

"Il est inadmissible que des piquets, installés sur la voie publique ou à l'entrée de zonings, soient tolérés alors qu'ils constituent des entraves pénales à la circulation. En outre, des faits sortant très manifestement de l'exercice normal du droit de grève et constitutifs d'infractions pénales (violences verbales, intimidation et menaces, violation de propriétés privées) ont déjà été commis lors d'actions antérieures", dénoncent notamment les patrons.

En savoir plus sur:

Nos partenaires