Le patron de la SNCB veut plus de flexibilité pour les tarifs

13/12/13 à 20:03 - Mise à jour à 20:03

Source: Le Vif

Jo Cornu souhaite plus de liberté commerciale dans la confection des tarifs des trains. Il évoque notamment des billets moins chers ou plus chers en fonction des heures de pointe. Un abonnement d'une semaine pour des touristes étrangers pourrait aussi être imaginé, lit-on vendredi sur le site de De Tijd.

Le patron de la SNCB veut plus de flexibilité pour les tarifs

© IMAGEGLOBE

L'année prochaine, la SNCB doit de nouveau négocier son contrat de gestion avec les autorités. La tarification des tickets fera partie de ces négociations. Lors du B-Mobility-Day, un événement consacré à la mobilité organisé chaque année par les chemins de fer, le patron de la SNCB a déclaré qu'il souhaitait plus de liberté commerciale pour la confection des tarifs lors du prochain contrat de gestion. Il souhaite que la SNCB puisse déterminer et adapter les tarifs. Actuellement, un voyage en train coûte moins cher en Belgique que dans la plupart des pays européens.

Selon M. Cornu, il devrait être possible pour un touriste arrivant en Belgique par avion de pouvoir acheter un abonnement d'une semaine pour découvrir le pays. Une libre adaptation des tickets de première classe ou des tarifs plus bas hors des heures de pointe ou plus chers en heure de pointe seraient des points discutables, selon M. Cornu.

Le porte-parole de la SNCB Bart Crols a confirmé le scénario des abonnements hebdomadaires et que Jo Cornu plaidait pour plus de liberté commerciale.

Pas de distinction entre les heures creuses et de pointe

La SNCB a besoin de plus de flexibilité commerciale afin de pouvoir préparer la libéralisation du trafic ferroviaire, a-t-elle précisé vendredi soir dans un communiqué de son porte-parole Bart Crols. L'administrateur-délégué Jo Cornu a par ailleurs démenti formellement vouloir faire une distinction de tarification entre les heures de pointe et les heures creuses, comme plusieurs médias l'évoquaient plus tôt dans la journée.

Le patron de la SNCB Jo Cornu souhaite plus de liberté commerciale dans la confection des tarifs des trains.

De Tijd rapportait sur son site internet qu'il aurait évoqué des billets moins chers ou plus chers en fonction des heures de pointe. Un abonnement d'une semaine pour des touristes étrangers aurait aussi été imaginé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires