Le patron de 120 policiers mieux payé que la commissaire générale

25/09/13 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Le Vif

Le salaire de Catherine De Bolle, commissaire générale de quelque 12.000 policiers, sera moins élevé que celui du futur patron de l'Inspection générale, à la tête de 120 policiers, écrivent mercredi La Dernière Heure, De Morgen et Het Laatste Nieuws. "Complètement fou", réagit Gert Cockx du syndicat de police SNPS.

Le patron de 120 policiers mieux payé que la commissaire générale

© Image Globe

L'Inspection générale de la police fédérale et de la police locale se cherche un nouvel inspecteur général, indiquent les journaux. Pour la première fois, le poste est ouvert aux personnes extérieures à la police. Sur proposition de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH), il a également été décidé d'adapter les traitements au nouveau profil: le futur inspecteur général exercera une haute fonction de direction et de management (niveau 5 de l'administration fédérale) et percevra 108.654,92 euros par an.

Interrogé par les quotidiens, Gert Cockx du syndicat de police SNPS ne cache pas son étonnement car l'inspecteur général sera "nettement mieux rémunéré" que la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle. "Comme fonctionnaire de police, les traitements sont plafonnés à 63.956,56 euros par an auxquels peuvent s'ajouter au maximum 13.386,26 euros de primes diverses, soit un total net annuel maximum de 77.342,82 euros. Elle gagnera 30.000 euros de moins."

Pas question que l'inspecteur général gagne plus que la commissaire La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, n'a pas l'intention d'autoriser un salaire de l'inspecteur général de la police plus élevé que celui de la commissaire générale.

La ministre a contesté les chiffres avancés, en faisant remarquer qu'ils établissaient une comparaison entre des salaires indexés et non indexés. Le traitement maximal d'un officier supérieur de la police s'élève à 63.956 euros brut à indexer, soit 102.331 euros. La commissaire générale touche en plus de son salaire d'officier supérieur une allocation de mandat égal à 21.420 euro (montant déjà indexé), une allocation de bilinguisme et une 'allocation Bruxelles-Capitale'. Sa rémunération atteint donc un revenu brut de 105.500 euros par an.

Pour le nouvel inspecteur général, la commission de pondération de la Fonction publique, et non la ministre, a proposé un salaire de 117.712 euros (montant indexé), soit une différence de 12.000 euros avec la commissaire générale.

"La proposition de salaire résulte de l'application objective du système en vigueur dans la fonction publique. La ministre n'a pas encore statué sur ce point et le dossier ne lui a pas encore été soumis", précise le communiqué du cabinet de Mme Milquet.

Et la ministre de préciser qu'elle "n'a absolument pas l'intention de permettre que l'inspecteur général, comme d'ailleurs d'autres membres de la police fédérale, gagnent plus que la commissaire générale".

En savoir plus sur:

Nos partenaires