Le passage d'un loup dans les forêts de Nassogne est crédible

22/11/16 à 13:09 - Mise à jour à 13:11

Source: Belga

(Belga) Le passage d'un loup dans les forêts de Nassogne (province de Luxembourg), tel que rapporté par des chasseurs à la mi-octobre, est crédible, a répondu le ministre de la Nature René Collin en commission du parlement wallon, sur base de recoupements effectués par le département nature et forêts (DNF) de l'administration.

La présence d'individus isolés a déjà été observée dans des territoires limitrophes de la Wallonie, qu'ils proviennent de Pologne ou du massif Apennins-Alpes. Des agents du DNF ont dès lors reçu une formation l'an dernier en France sur l'identification de l'espèce et la validation d'observations. "C'est sur cette base que le cas de Nassogne a été documenté. Les éléments observés sont cohérents (tant pour les caractéristiques physiques que de comportement); l'observation est crédible", a répondu le ministre Collin (cdH), interrogé par Virginie Defrang-Firket (MR) et François Desquesnes (cdH). Il s'agirait d'un individu erratique, "généralement très discret", ce qui induit un risque "minime" d'attaque sur les troupeaux. Le contexte wallon est en outre très différent des montagnes, où de grands troupeaux de moutons sont sous surveillance réduite, "mais une procédure d'indemnisation doit être étudiée", a reconnu le ministre. Quant à la communication, René Collin dit espérer que l'administration pourra l'opérer rapidement, mais la validation d'une observation "prend plus de temps qu'il n'en faut pour propager des rumeurs", a-t-il fait remarquer. Le loup est une espèce protégée au niveau européen par la Convention de Berne et la directive "habitats", a rappelé mardi François Desquesnes, dans un communiqué. Il plaide pour une campagne de sensibilisation à l'égard des chasseurs, agriculteurs et promeneurs et demande une concertation entre les différents acteurs de la forêt "afin de préparer une coexistence pacifique dans les forêts wallonnes". (Belga)

Nos partenaires