Le parti satirique hongrois ne rigole plus et vise le parlement

04/10/16 à 15:51 - Mise à jour à 15:54

Source: Belga

(Belga) Un parti satirique hongrois a annoncé mardi son intention de présenter des candidats aux législatives de 2018 après le retentissement de sa campagne tournant en dérision le référendum antimigrants de Viktor Orban et appelant au vote nul.

Le parti satirique hongrois ne rigole plus et vise le parlement

Le parti satirique hongrois ne rigole plus et vise le parlement © BELGA

Quelque 223.000 Hongrois, soit 6,3% des électeurs, ont voté nul dimanche à la consultation du gouvernement appelant à se prononcer contre le plan européen de relocalisation de réfugiés dans l'UE. Sur 8,2 millions d'inscrits et 3,3 millions de votants, il s'agit d'un record de bulletins nuls pour la Hongrie selon les médias nationaux. D'autres partis d'opposition avaient également appelé au vote nul, ou au boycott du scrutin. "Beaucoup de gens ont suivi notre recommandation, donc nous avons décidé de nous présenter aux élections" législatives de 2018, a indiqué à l'AFP Gergo Kovacs, leader du parti du chien à deux queues (MKKP) qui, depuis plusieurs années, manie la dérision contre le discours populiste du Premier ministre hongrois. Le MKKP s'est dit confiant dans sa capacité à réunir les signatures nécessaires pour présenter des candidats tout en reconnaissant qu'il n'aurait "sans doute pas un programme sérieux". Les appels au vote nul et au boycott ont pu contribuer à faire échouer le référendum puisque le quorum de participation n'a pas été atteint, invalidant le scrutin. Les votes exprimés n'ont représenté que 40% des inscrits, en-deça du seuil nécessaire des 50%. Pour le référendum, le parti satirique avait placardé des centaines d'affiches parodiant les messages hostiles aux migrants du gouvernement de Viktor Orban. (Belga)

Nos partenaires