Le parti ROSSEM au bord du gouffre

26/12/13 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

Source: Le Vif

Le parti ROSSEM refondé par l'ancien gourou de la finance Jean-Pierre Van Rossem dans le but de participer aux élections de mai prochain est dans une situation financière dramatique, a reconnu l'ancien député sur le site de sa formation.

Le parti ROSSEM au bord du gouffre

© Belga

Jean-Pierre Van Rossem lance en effet sur son site un "ultime appel à un soutien financier" et se dit prêt, en cas d'échec, à quitter son propre parti. M. Van Rossem avait annoncé en mars dernier sa volonté de ressusciter sa liste pour les élections régionales, législatives et européennes de 2014, affirmant espérer récolter de huit à neuf pour cent des voix en Flandre, en s'appuyant sur un programme principalement économique.

Depuis quelques mois toutefois, le parti fait l'objet de tensions internes et peine à recueillir le nombre de signatures nécessaires pour présenter des candidats.

"Je suis arrivé au point de n'avoir plus rien à vendre"

M. Van Rossem affirme désormais avoir vendu tous les biens qu'il pouvait vendre - dont sa collection de trains miniatures - pour maintenir son parti à flot. Il chiffre à 6.000 euros les frais de fonctionnement de ROSSEM. "Je suis arrivé au point de n'avoir plus rien à vendre et je risque de défaillir à cinq mois des élections", écrit-il sur son site internet. "C'est pourquoi je lance un appel à tout un chacun à soutenir le parti avant le 24 janvier. On peut le faire en devenant au moins membres (pour 12,50 euros) ou en versant 50 euros supplémentaires à la caisse du parti", ajoute-t-il.

Si la situation financière du parti ne s'est pas améliorée d'ici le 24 janvier, il menace de s'en retirer. "Je suis de plus en plus souvent sollicité pour donner à nouveau des conseils boursiers et le fait de combiner les deux activités est impossible", affirme le flamboyant - et plusieurs fois condamné - économiste, désormais sexagénaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires