Le parti Islam doit modifier ses tracts dénoncés par Gaia

09/09/16 à 20:13 - Mise à jour à 20:13

Source: Belga

(Belga) Le tribunal civil de Bruxelles siégeant en référé a décidé vendredi que le parti Islam devait modifier ses tracts sur l'abattage des moutons à domicile en précisant qu'il est interdit d'abattre l'animal en dehors d'un abattoir agrée. Le juge a donc donné raison à l'association de défense des droits des animaux Gaia, qui avait dénoncé ces tracts.

Gaia avait introduit, il y a deux jours, une action en référé contre le parti Islam qui avait distribué de nombreux tracts à Bruxelles et à Anvers. D'après les informations contenues sur ce document, les musulmans étaient incités à abattre un animal à domicile à l'occasion de la fête du sacrifice qui a lieu lundi. Selon l'association, ce dépliant diffusait de fausses informations et incitait à commettre un acte illégal. Le parti Islam devra donc ajouter un rectificatif dans chacun de ses tracts distribués sous peine d'une astreinte de 250 euros par infraction, avec un maximum de 10.000 euros. "Le juge accède à toutes nos demandes", s'est réjoui le président de Gaia Michel Vandenbosch. "C'est un précédent important. En espérant que le parti politique Islam a retenu la leçon: que désinformer et mentir aux gens concernant la loi sur le bien-être animal en les incitant à commettre des délits est inacceptable dans un état de droit." (Belga)

Nos partenaires