Le parquet général ouvre une enquête à la suite de déclarations de Karin Gérard

02/02/16 à 19:41 - Mise à jour à 19:41

Source: Belga

(Belga) Le parquet général de Bruxelles a ouvert une enquête à la suite des déclarations qu'a faites la présidente à la cour d'appel, Karin Gérard, au sujet de l'agression et du vol dont elle affirme avoir été victime le 5 janvier dernier, a indiqué lundi le parquet général, confirmant ainsi une information parue sur le site de la VRT. L'enquête sur cette agression supposée avait soulevé quelques doutes sur la véracité des déclarations de Karin Gérard et le parquet général devra à présent déterminer si une infraction a été ou non commise.

Le parquet général ouvre une enquête à la suite de déclarations de Karin Gérard

Le parquet général ouvre une enquête à la suite de déclarations de Karin Gérard © BELGA

Karin Gérard avait déclaré avoir été victime d'une agression le mardi 5 janvier dernier à la sortie du Palais de Justice. Elle avait décrit les auteurs présumés comme trois individus de type slave. Elle avait fait état de blessures - un nez fracturé et une commotion cérébrale - et du vol de ses bijoux. Le parquet de Bruxelles avait ouvert une enquête à la suite de ces déclarations mais a indiqué la semaine dernière qu'aucun élément de l'enquête n'avait pu, à ce stade, confirmer les déclarations de la présidente à la cour d'appel. Le parquet de Bruxelles a ensuite transmis une copie du dossier au parquet général, qui a à présent décidé d'ouvrir une enquête sur Karin Gérard elle-même. Cette dernière a notamment déclaré le vol auprès de son assurance pour un montant de quelques milliers d'euros. Karin Gérard conserve pour l'heure sa fonction et a fait savoir via ses avocats qu'elle maintenait ses déclarations et entreprendrait des poursuites judiciaires à l'encontre de quiconque avait porté atteinte à sa réputation. Ses avocats entendraient également porter plainte avec constitution de partie civile afin qu'un juge d'instruction se saisisse de l'enquête concernant l'agression alléguée. Selon la VRT, Karin Gérard aurait à deux reprises au moins déposé plainte pour des faits de violences. Il s'agit à chaque fois d'enquêtes qui ont été classées sans suite. (Belga)

Nos partenaires