Le Parlement irakien approuve la nomination de 5 nouveaux ministres

15/08/16 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Source: Belga

(Belga) Le Parlement irakien a approuvé lundi la nomination de cinq nouveaux ministres après des mois de retard et plusieurs revers essuyés par le Premier ministre Haider al-Abadi pour former un nouveau cabinet, a annoncé le bureau du président de l'Assemblée.

Les députés ont avalisé le choix de M. Abadi pour les ministères du Pétrole, des Transports, de l'Education supérieure, du Logement et de la construction et des Ressources hydrauliques, mais rejeté celui pour le ministère du Commerce. Quatre des cinq ministres avaient déjà été approuvés plus tôt cette année lors d'une session du Parlement mais le vote avait été ensuite invalidé par une décision de justice qui avait porté un coup dur à M. Abadi. Cela faisait des mois que les députés irakiens ne parvenaient pas à s'entendre sur un nouveau gouvernement de technocrates proposé en février par M. Abadi et censé s'attaquer à une corruption endémique. Les partis politiques représentés au Parlement s'opposaient à un tel cabinet, certains ministres craignant de perdre leurs portefeuilles et leurs privilèges. L'Assemblée avait alors connu des sessions houleuses marquées par des altercations verbales et physiques, un sit-in et même un vote pour limoger le président de la chambre. Agacés par l'inaction des députés, des milliers de manifestants ont pénétré à deux reprises dans la Zone verte, un quartier ultrasécurisé de Bagdad regroupant les principales institutions du pays, occupant brièvement le Parlement. Le vote de lundi intervient alors que l'Irak fait face à de nombreux défis, notamment sur le plan sécuritaire. Bagdad mène une guerre acharnée contre le groupe extrémiste Etat islamique (EI) qui s'est emparé de plusieurs pans de son territoire en 2014. Grâce notamment à l'appui d'une coalition internationale dirigée par Washington, les forces irakiennes sont parvenues à reprendre d'importants secteurs à l'EI. (Belga)

Nos partenaires