Le Parlement entendra le secrétaire général de la Fédération et la Cour des Comptes

02/05/16 à 19:40 - Mise à jour à 19:39

Source: Belga

La commission en charge de la Fonction publique au sein du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé lundi d'auditionner prochainement le patron de l'administration de la Fédération, Frédéric Delcor, de même que la Cour des Comptes suite aux détournements de fonds découverts au sein du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel.

Le Parlement entendra le secrétaire général de la Fédération et la Cour des Comptes

Frederic Delcor © BELGA

La demandée, formulée par l'opposition MR, a été appuyée par l'opposition Ecolo, mais aussi par les partenaires de majorité PS et cdH, soucieux d'assurer "toute la transparence", ont-ils dit.

Suite à un contrôle de routine survenu le 22 avril dernier, la Cour des Comptes a découvert des paiements suspects effectués par un comptable du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel.

Interrogé par sa hiérarchie, l'homme a rapidement reconnu les malversations. Le préjudice -toujours provisoire- est estimé à un peu plus de 107.000 euros.

Intervenant lundi après-midi en commission du Parlement à l'occasion d'une série de questions au ministre de la Fonction publique André Flahaut sur cette affaire, le député Jean-Luc Crucke a estimé que ces malversations étaient prévisibles.

Un rapport de 2012 de la Cour des Comptes sur la comptabilité du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel avait déjà mis en lumière "de nombreuses lacunes dans la gestion budgétaire et comptable" de l'organe, a-t-il déploré, le document à la main.

"J'aimerais que le secrétaire général de la Fédération vienne nous expliquer s'il l'a lu et ce qu'il en a fait!", a lancé le député réformateur. "Il y a des responsabilités qui doivent être assumées!".

Le député-bourgmestre de Frasnes a aussi pointé un doigt accusateur dans la direction de l'ancien ministre du Budget, André Antoine (cdH), qui a aussi dû recevoir ce rapport.

Au nom d'Ecolo, Stéphane Hazée, rappelant les détournements découverts en février dernier au sein de l'Office wallon des déchets (OWD), a déploré une "nouvelle affaire qui va ébranler la confiance de la population dans ses institutions".

Dans sa réponse, André Flahaut a livré lundi peu de nouvelles informations sur le fond de l'affaire, notamment sur l'étendue exacte du préjudice.

Le ministre devrait toutefois y voir plus clair demain/mardi, la banque Belfius devant livrer les résultats d'une analyse détaillée des versements effectués par le comptable véreux.

L'intéressé, au service de la Fédération depuis 30 ans, a été licencié pour faute grave dès le 25 avril. Il avait été livré à la police dès le vendredi 22.

Selon M. Flahaut, ce comptable a, à un moment donné, modifié le numéro de compte bancaire d'une société de production financée par le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel pour le remplacer par un numéro de compte à son profit.

Le ministre n'a pas livré lundi le nom du fonctionnaire en question, assurant aux députés ne pas avoir été informé de son identité.

Il a promis de poursuivre toutes les réformes de gouvernance comptable mises en chantier depuis le début de la législature, et renforcées après le scandale financier au sein de l'OWD.

Nos partenaires