"Le parlement de la Fédération ne sera pas un parlement croupion"

10/03/16 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Belga

(Belga) Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'acceptera pas que l'on touche à l'alternance d'une semaine sur deux avec le parlement de Wallonie, a affirmé le président de l'assemblée francophone Philippe Courard, à son arrivée à Namur pour assister à la plénière de l'assemblée wallonne.

Le parlement wallon, surchargé de travail depuis les derniers transferts de compétences de la 6e réforme de l'Etat, a programmé ce jeudi une séance plénière pendant une semaine traditionnellement réservée aux travaux du parlement de la Fédération. Or ce dernier tenait encore aujourd'hui des travaux de commission à Bruxelles, en plus de son travail habituel. "Nous avons été mis devant le fait accompli", a déploré M. Courard (PS), interrogé par Belga à son arrivée à Namur. Le ton est à la fois ferme et ouvert: "il n'est pas question que le parlement de la Fédération ne se réunisse plus qu'une semaine sur quatre", une piste émise par certains régionalistes. "Je peux comprendre l'argument de la charge de travail, je suis ouvert au dialogue et à certains accommodements, mais je ne peux pas accepter que l'on demande à un parlement de réduire son contrôle gouvernemental, ou que l'on laisse entendre que certaines compétences (régionales) ont plus d'importance que d'autres (communautaires)", a affirmé M. Courard. Une réunion des organes dirigeants des deux assemblées s'est tenue mercredi en fin de journée à Bruxelles pour tenter de régler ces questions. "On a commencé à en discuter, pour dégager une solution qui agrée tout le monde. Mais cette solution ne sera pas celle d'un sous-parlement de la Fédération qui se réunirait une semaine sur quatre. Nous n'accepterons jamais d'aller vers un parlement-croupion". (Belga)

Nos partenaires