Le parlement bruxellois vote en faveur d'une reconnaissance immédiate de l'Etat palestinien

12/12/14 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Belga

Le parlement bruxellois a adopté vendredi par 56 voix pour, 11 non et 12 abstentions, la proposition de résolution issue des rangs de la majorité en faveur d'une reconnaissance immédiate de l'Etat palestinien.

Le parlement bruxellois vote en faveur d'une reconnaissance immédiate de l'Etat palestinien

Le parlement bruxellois © Belga

Ce texte avait été pris en considération en urgence jeudi sur pression du MR qui avait fait modifier l'ordre du jour pour tenter de faire passer son propre texte, calqué sur la position de la majorité fédérale.

La résolution bruxelloise plaide pour une reconnaissance immédiate de l'Etat palestinien, contrairement à la fédérale qui, comme la proposition que Vincent de Wolf avait déposée à Bruxelles, table sur une reconnaissance au moment opportun, lorsque certaines conditions auront été rencontrées.

Le chef du groupe libéral Vincent De Wolf a fait observer qu'elle n'est pas identique à celle qui a été adoptée jeudi par le parlement wallon où la majorité PS-cdH a été rejointe par Ecolo et le PTB pour soutenir un texte, différend lui aussi du fédéral, mais qui ne retient pas la nécessité d'une immédiateté dans la reconnaissance.

A Bruxelles, on relèvera que dans les rangs de la majorité, également rejointe par Ecolo et le PTB, l'Open Vld s'est abstenu, conformément à son souhait rappelé par Els Ampe de ne pas importer à Bruxelles de foyers de tension potentielle liés à des conflits à l'étranger. Deux FDF se sont également abstenus, parmi lesquels Marc Lowenstein qui a souligné que cette matière relevait du fédéral.

Le texte de résolution du MR, écarté du vote en commission, a finalement été soumis à un vote en plénière où il a été proposé sous forme d'amendement - et finalement rejeté -, sur proposition du président du parlement Charles Picqué. Ce dernier a souligné la nécessité de défendre une volonté de reconnaissance mutuelle de deux Etats, ceux d'Israël et de la Palestine.

Nos partenaires