Le parlement belge presse le Congo de tenir des élections respectant sa Constitution

20/07/16 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Belga

(Belga) La Chambre approuvera mercredi une proposition de résolution réclamant la tenue d'élections au Congo dans le respect de sa Constitution, en particulier pour ce qui concerne les délais et la succession des mandats présidentiels, et évoquant de possibles sanctions.

A moins de six mois de la fin du mandat du président Kabila, le climat politique est tendu en République démocratique du Congo en raison de l'incertitude liée au très probable report de l'élection présidentielle censée avoir lieu avant la fin de l'année. Aux termes de la Constitution, M. Kabila, au pouvoir depuis 2001, et dont le second mandat se termine en décembre, n'a pas le droit de se représenter. La résolution du parlement belge, fruit d'un travail commun entre la majorité et l'opposition, insiste sur le "respect des modalités et des dispositions de la Constitution congolaise, en particulier les dispositions relatives au nombre maximum de mandats présidentiels fixés et aux délais constitutionnels fixés pour la tenue d'élections". Le texte demande également au gouvernement de geler l'aide bilatérale directe au Congo si la date des élections prévue par la Constitution n'est pas respectée. Le parlement envisage des sanctions ciblées (interdictions d'entrée sur le territoire et gels d'avoirs) à l'encontre d'auteurs de violences et de violations des droits de l'homme, à l'image de ce qu'ont fait les Etats-Unis. Il demande au gouvernement de plaider pour de telles initiatives sur la scène européenne et internationale, sans exclure la Belgique puisqu'il est précisé, au terme d'un compromis entre majorité et opposition, que le gouvernement ne doit "pas hésiter instaurer lui-même de telles sanctions". (Belga)

Nos partenaires