Le parcours d'intégration obligatoire approuvé à l'unanimité en commission

12/04/16 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Belga

C'est à l'unanimité des votants (PS, MR et cdH) qu'a été approuvé mardi le projet de décret du ministre de l'Action sociale Maxime Prévot sur le parcours d'intégration obligatoire des primo-arrivants.

Le parcours d'intégration obligatoire approuvé à l'unanimité en commission

Maxime Prévot (cdH) © BELGA

Le MR (opposition) n'a pas manqué de rappeler qu'il défendait depuis près de 14 ans ce type de parcours, dont l'obligation ne porte jusqu'à présent que sur le module d'accueil, les trois autres étant facultatifs (cours de langue, cours de citoyenneté, insertion socio-professionnelle).

Au-delà de la satisfaction, Pierre-Yves Jeholet a déploré que le projet, annoncé pour fin 2015, n'arrive qu'à présent sur les bancs du parlement. Il s'est inquiété de ce qu'il considère comme un manque de réponse du gouvernement wallon en ce qui concerne l'offre de logements pour accueillir les réfugiés reconnus, depuis l'afflux de demandeurs d'asile à partir d'août dernier.

Le député s'est aussi interrogé sur le caractère réellement obligatoire d'un module d'insertion socio-professionnelle, une matière qui relève de la ministre de l'Emploi Eliane Tillieux (PS). Malgré ces réserves, le MR a voté comme un seul homme ce projet, réclamant toutefois d'en prévoir une évaluation.

L'enthousiasme n'était pas partagé chez Ecolo: Matthieu Daele juge que le caractère obligatoire de l'apprentissage du français sera inopérant dès lors que, malgré un renforcement bienvenu des moyens financiers (+14 millions d'euros), la demande de cours dépassera l'offre. Sanctionner dans ces conditions n'a pas de sens à ses yeux. En plénière, Ecolo pourrait donc s'abstenir. Le ministre Prévot, lui, a renvoyé aux adaptations nécessaires des moyens dans le temps.

Lors du débat, M. Prévot a par ailleurs proposé d'amender son projet pour ajouter, aux neuf thématiques du prochain cours de citoyenneté obligatoire, une dixième sur l'égalité des chances et des genres. Ce thème est déjà enseigné en pratique, il sera rendu obligatoire au niveau décrétal. Le ministre a également signalé que 221 opérateurs avaient déjà répondu à l'appel à projet lancé dans la perspective de la mise en oeuvre du parcours.

Le texte devrait être approuvé dans 15 jours en plénière.

Nos partenaires