Le pape offre un symbole de paix au président turc Erdogan

05/02/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

(Belga) Le pape a reçu longuement lundi au Vatican le président turc Recep Tayyip Erdogan avant de lui offrir un médaillon avec "un ange étranglant le démon de la guerre", au moment même où le régime d'Ankara bombarde des Kurdes en Syrie.

Le pape argentin, qui n'a de cesse de marteler son horreur des guerres et des armes de destruction, n'a sans doute pas manqué d'aborder l'offensive menée depuis le 20 janvier en Syrie contre la région d'Afrine, lors de sa rencontre privée de 50 minutes avec Erdogan. Ces attaques visent officiellement à éloigner de la frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), une organisation classée "terroriste" par Ankara mais alliée de Washington dans la lutte contre l'EI. Le président turc était accompagné lundi d'une délégation de 16 personnes, dont son épouse et l'une de ses filles, mais aussi quatre ministres parmi lesquels celui en charge des relations avec l'Europe. M. Erdogan devait visiter la basilique Saint-Pierre avant de quitter le Vatican. Une vaste zone du centre de Rome a en outre été déclarée interdite aux manifestants pendant 24 heures et 3.500 policiers ont été déployés. Le président turc devait s'entretenir aussi lundi avec le président italien, Sergio Mattarella, et le chef du gouvernement, Paolo Gentiloni, une occasion de parler d'immigration clandestine, d'industrie de la défense ou d'adhésion à l'UE. Aucune rencontre avec la presse n'est prévue à Rome. M. Erdogan avait été vivement critiqué début janvier à Paris pour s'en être pris à un journaliste français l'interrogeant sur la livraison supposée d'armes par Ankara au groupe Etat islamique en 2014. (Belga)

Nos partenaires