Le pape François arrive au Chili, son 6e voyage en Amérique latine

16/01/18 à 01:28 - Mise à jour à 01:30

Source: Belga

(Belga) Le pape François a atterri lundi à Santiago du Chili pour sa sixième visite en Amérique latine, qui le mènera aussi au Pérou, deux pays où les Eglises locales sont en perte de vitesse, touchées par des scandales de pédophilie.

Le souverain pontife a été accueilli à son arrivée, vers 19H20 (23h20 HB), par la présidente chilienne Michelle Bachelet, accompagnée de trois enfants qui lui ont offert des fleurs. Le vent fort sur le tarmac l'a obligé a enlever sa calotte avant de descendre de appareil. Il a ensuite salué différents représentants de l'Eglise et des autorités. Peu avant, dans l'avion papal, François, avait déclaré que le monde était "à la limite" du risque de guerre nucléaire, confiant: "J'ai vraiment peur. Il suffirait d'un accident pour tout précipiter". Le pape argentin s'exprimait au surlendemain d'une alerte au missile, qui s'est avérée sans objet, ayant semé la panique à Hawaï, alors que la Corée du Nord laisse planer la menace d'une attaque nucléaire. Jorge Bergoglio a fait distribuer aux journalistes une petite carte illustrée d'une photo poignante prise en 1945 après l'explosion de la bombe atomique à Nagasaki montrant un enfant japonais portant sur le dos son petit frère mort. Au dos de la carte, déjà diffusée par le bureau de presse du Vatican fin 2017, quatre mots écrits de la main du pape: "Le fruit de la guerre". Au moment de survoler son Argentine natale, il a demandé à ses concitoyens de "prier pour lui" sans annoncer une éventuelle future visite, comme beaucoup l'attendaient. Depuis le début de son pontificat il y a près de cinq ans, il ne s'est pas encore rendu dans son pays. En Amérique latine, le premier pape originaire de la région vient soutenir les peuples indigènes et revigorer des Eglises locales secouées par des scandales et concurrencées par les cultes évangéliques. Il rencontrera aussi les autorités gouvernementales de deux pays en pleines turbulences politiques, le Chili et le Pérou. (Belga)

Nos partenaires