Le Palais se demande si Albert II doit aller au Congo

04/06/10 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

Source: Le Vif

L'assassinat de Floribert Chebeya, le plus célèbre défenseur des droits de l'homme en RDC, tracasse le Palais. A trois semaines du voyage d'Albert II à Kinshasa, le chef de cabinet du roi prend conseil sur l'opportunité de ce déplacement.

Le Palais se demande si Albert II doit aller au Congo

© Belga

Malaise dans les hautes sphères du pouvoir congolais. L'assassinat de Floribert Chebeya, le plus célèbre défenseur des droits de l'homme en RDC, pourrait être lourd de conséquences à moins d'un mois des célébrations du cinquantenaire de l'indépendance du Congo, prévues le 30 juin prochain. Albert II est l'invité d'honneur de la fête, mais au Palais, le chef de cabinet du roi s'interroge, apprend Le Vif.be de bonne source : le souverain doit-il entreprendre ce déplacement, alors que médias et chancelleries se posent bien des questions sur la responsabilité du pouvoir congolais et de ses services de police dans la mort du président de "La Voix des sans-voix" (VSV) ?

L'homme irritait beaucoup les autorités et faisait l'objet de menaces. A-t-il été victime d'actes d'intimidation qui ont mal tourné ? Sa disparition fait en tout cas grand bruit dans la communauté internationale : l'ONU et l'Union européenne réclament une enquête "transparente", le ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere se déclare "choqué" et a demandé à l'ambassadeur de Belgique à Kinshasa de suivre de près ce dossier...

Sur la sellette : le général John Numbi, 48 ans, chef de la police et homme de confiance du président Kabila. Chebeya avait rendez-vous avec Numbi dans les bureaux de l'Inspection générale de la police le soir de son assassinat. Pour l'heure, le Palais prend conseil auprès des sources les mieux informées de l'affaire.

Olivier Rogeau

En savoir plus sur:

Nos partenaires