Le Pakistan vote une loi criminalisant les abus sexuels sur enfants

11/03/16 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Source: Belga

(Belga) Le sénat pakistanais a adopté vendredi un texte réclamé de longue date pour protéger les enfants, qui criminalise des actes jusque là non définis par le droit, dont les agressions sexuelles, la pornographie impliquant des enfants, ou le trafic d'enfants.

L'amendement à la loi pénale, qui entrera en vigueur une fois ratifié par le président, fait également passer l'âge minimal de responsabilité pénale de 7 à 10 ans. Les agressions sexuelles sur enfants sont désormais passibles de peines allant jusqu'à sept ans de prison. Jusque là, seul le viol était puni par la loi. La pornographie mettant en scène des enfants devient un délit assorti de peines allant jusqu'à sept ans de prison et 700.000 roupies (6.500 euros) d'amende. En août dernier, un scandale de pédophilie avait choqué le Pakistan, en révélant la circulation de centaines de vidéos pornographiques sordides montrant des enfants du village d'Hussain Khanwala, dans le Pendjab (centre). Une vingtaine de personnes doivent être jugées, mais seuls les faits de viols et de sodomie ont pu faire l'objet de poursuites. En outre, l'amendement criminalise le trafic d'enfants à l'intérieur du pays, qui n'était jusque là puni que lorsque des enfants enlevés ou vendus étaient transportés hors des frontières du Pakistan. "C'est une étape très importante vers la mise en oeuvre des obligations du Pakistan au regard" des textes internationaux, notamment le protocole additionnel à la Convention sur les droits de l'Enfant, s'est réjoui Sarah Coleman, spécialiste de la protection de l'enfance à l'Unicef. "Il va maintenant falloir s'atteler à la mise en application du texte", a souligné Valérie Khan, directrice de Group Development Pakistan, une ONG locale qui milite pour des réformes légales. Elle a appelé à la "mise en place d'une Commission nationale des droits de l'Enfant (...) essentielle pour surveiller et coordonner la mise en oeuvre de la loi". (Belga)

Nos partenaires