Le nouveau musée sur l'Holocauste ouvre ses portes à Malines

26/11/12 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Le Vif

L'ancien site de la caserne Dossin à Malines rouvrira ses portes le 1er décembre sous le nom de "Caserne Dossin - Mémorial, Musée et Centre de documentation sur l'Holocauste et les Droits de l'homme".

Le nouveau musée sur l'Holocauste ouvre ses portes à Malines

© Image Globe

Durant la seconde guerre mondiale, les nazis se sont servis de la caserne pour y organiser la déportation de quelques 25.000 Juifs et Tsiganes. Beaucoup d'entres eux ont été déportés vers le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau. En 1995, l'ancienne caserne s'est transformée en musée.

Le gouvernement flamand a déployé beaucoup d'énergie pour construire, sur un projet de l'architecte Bob Van Reeth, un nouveau musée en face de l'ancien bâtiment de la caserne qui est devenu un mémorial. La Flandre a investi 25 millions d'euros dans le projet. "Nous démontrons ainsi que cette partie de l'Histoire est très importante pour nous", a déclaré Kris Peeters.

Le musée offre plus qu'un retour sur cette période historique. Il réalise aussi le lien avec la société actuelle, les discriminations d'aujourd'hui, les violations des droits de l'homme et les génocides.

"Nous voulons en effet contribuer à l'étude et à la réflexion sur les mécanismes d'exclusion, d'intolérance et de racisme de la société et renforcer la démocratie", a encore précisé Kris Peeters.

Le curateur du musée, l'historien de l'Université d'Anvers Herman Van Goethem, a opté pour une approche multimédia avec des interviews de survivants, des guides audio, des écrans tactiles.

A coté des vestiges de la seconde guerre mondiale, d'autres thèmes plus contemporains sont aussi abordés comme le lynchage de noirs aux Etats-Unis ou bien les génocides au Rwanda ou au Cambodge. Des expositions temporaires, historiques ou actuelles, seront aussi accueillies sur un étage entier.

Avec Belga

Nos partenaires