Le nouveau commissaire britannique passe son examen oral devant le Parlement européen

12/09/16 à 23:00 - Mise à jour à 23:00

Source: Belga

(Belga) Le candidat-commissaire britannique, Julian King, a exposé durant trois heures lundi soir sa vision de l'Union de la sécurité, le portefeuille que veut lui confier le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Julian King, qui était ambassadeur du Royaume-Uni à Paris jusqu'à ce que le gouvernement britannique le propose pour remplacer Jonathan Hill, le commissaire britannique précédent, a commencé en français son allocution devant les membres de la commission des Libertés civiles (LIBE) du Parlement européen. Il a rappelé qu'il a été aux premières loges des "conséquences dévastatrices" du terrorisme, en se rendant à Nice au matin du 15 juillet. Le futur commissaire devrait travailler sous la supervision du Premier vice-président de la Commission, Frans Timmermans, compétent notamment pour les Droits fondamentaux, et en collaboration avec le commissaire aux Affaires intérieures Dimitris Avramopoulos. "Je viens d'une culture où on est habitués à travailler en équipe", a relevé Julian King. "Je serai une ressource supplémentaire dans l'équipe et je ferai un travail d'équipe le plus étroit possible avec Frans Timmermans, le commissaire Avramopoulos et d'autres." Julian King a plaidé pour une coopération renforcée entre les Etats membres pour contrer la menace terroriste, coopération que peut favoriser la Commission. Mais il n'a pas oublié non plus la dimension sociale de la lutte, rappelant que l'approche européenne devrait être "inclusive et résiliente", en proposant des perspectives aux jeunes désoeuvrés qui pourraient être tentés par les sirènes du djihadisme. Il a abordé toutes les questions liées à la sécurité - cybercriminalité, système PNR, crime organisé transfrontalier,... -, assurant les eurodéputés de sa bonne volonté. Le candidat britannique a par contre esquivé toutes les questions l'amenant à commenter la position de son pays. Il a rappelé qu'en tant que candidat-commissaire, il représentait la Commission et était indépendant de tout pouvoir national. Il a aussi inlassablement élargi à l'ensemble des citoyens européens les positions qu'on lui demandait de prendre pour les citoyens britanniques. "J'ai toujours été fier d'être Britannique et fier d'être Européen, et je n'y vois pas de contradiction", a-t-il souligné. A l'issue de son audition, le groupe socialiste (S&D) et celui des conservateurs (ECR) ont salué une prestation "solide" et "généralement positive" du candidat-commissaire. Les coordinateurs des groupes politiques de la commission LIBE se retrouveront mardi à 09h00 pour évaluer si M. King remplit les critères pour être confirmé au poste de commissaire européen. En cas d'évaluation positive, les eurodéputés pourraient déjà voter sur la candidature de M. King jeudi midi en séance plénière. (Belga)

Nos partenaires