Le nouveau bourgmestre de Bruxelles a cédé la présidence du conseil communal

11/09/17 à 19:04 - Mise à jour à 19:06

Source: Belga

(Belga) Comme annoncé, le nouveau bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a cédé lundi son siège de président du conseil communal à Jacques Oberwoits (MR), au terme d'un scrutin à bulletin secret.

L'issue du scrutin organisé lors de cette séance de rentrée ne faisait aucun doute, l'opposition écologiste, cdH et DéFI, ayant exprimé ouvertement son soutien à cette décision qui constitue une première dans l'histoire de la Ville de Bruxelles. Jacques Oberwoits a été élu à une très large majorité (40 pour, 2 contre, 2 blancs et un nul). Il peut s'enorgueillir d'une bonne connaissance de l'assemblée bruxelloise où il a fait son entrée en 1976. Le conseil aura désormais également un vice-président. Il s'agit de Jean-Marie Amand (PS), également élu à une très large majorité des voix. "Par cette décision importante répondant aux v?ux exprimés au sein de ce conseil, la Ville de Bruxelles rentre dans le cercle jusqu'ici restreint des communes bruxelloises qui se sont dotées d'un président. Il ne s'agit pas d'une nouvelle fonction en tant que telle, mais de confier à un conseiller communal une nouvelle mission", a dit d'emblée M. Oberwoits. Clémentine Barzin a été désignée cheffe du groupe MR en remplacement de Jacques Oberwoits. La séance de lundi a également été marquée par l'élection et la prestation de serment du nouvel échevin libéral David Weytsman (MR), appelé à remplacer numériquement Philippe Close (PS), comme échevin. Le jeune élu libéral sera chargé de la Revitalisation urbaine et de la Participation. Cette dernière compétence était exercée par Ans Persoons dont la formation, le sp.a, a décidé de quitter la majorité. Le collège a proposé de ne pas remplacer Mme Persoons par un(e) échevin(e) néerlandophone surnuméraire. Une majorité du conseil s'est prononcée en faveur de cette mesure, mais ce ne fut pas du goût de tout le monde, essentiellement auprès d'élus néerlandophones de l'opposition. Pascal Smet (sp.a) et Bianca Debaets (CD&V) se sont abstenus comme le groupe Ecolo/Groen. Johan Vanden Driessche (N-VA) s'est prononcé contre cette décision, jugeant que l'aile néerlandophone de l'échiquier politique bruxellois payait de la sorte indirectement les pots cassés du "scandale du Samusocial". (Belga)

Nos partenaires