Le nombre de Syriens parmi les migrants qui arrivent sur les îles grecques en diminution

28/01/16 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

(Belga) De moins en moins de Syriens figurent ces derniers mois parmi les réfugiés qui arrivent en Grèce, rapporte jeudi l'agence européenne Frontex, chargée des frontières extérieures de l'espace Schengen. En décembre, les Syriens représentaient 39% de l'ensemble de ces migrants (43% en novembre et 51% en octobre).

Le nombre de Syriens parmi les migrants qui arrivent sur les îles grecques en diminution

Le nombre de Syriens parmi les migrants qui arrivent sur les îles grecques en diminution © BELGA

Sur l'ensemble de l'année 2015, 56% des 880.000 réfugiés arrivés en Grèce se sont déclarés d'origine syrienne. La proportion d'Irakiens a, elle, augmenté, puisque qu'ils représentaient 25% du flux total des arrivées en décembre, soit plus du double qu'en octobre (11%) et novembre (12%). Quant aux Afghans, leur nombre se situe en moyenne entre un quart et un tiers du nombre total de migrants arrivant aux frontières grecques. "Avec la présence accrue de Frontex et le déploiement d'officiers grecs supplémentaires, le screening des migrants s'est amélioré, ce qui signifie que de moins en moins de personnes parviennent à mentionner une fausse identité", souligne Fabrice Leggeri, directeur de Frontex. Quelque 400 officiers de Frontex et autres membres du personnels aident à l'enregistrement des réfugiés sur les îles grecques. "Il est important de noter que Frontex peut uniquement aider à vérifier la nationalité des migrants arrivant, et à déterminer s'ils ont besoin d'une protection", mais l'agence n'est pas en charge des procédures d'asile, précise le communiqué. (Belga)

Nos partenaires