Le narval de l'Escaut est probablement mort de faim

03/05/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Belga

(Belga) Le narval, qui a été découvert le 27 avril dans l'Escaut près de Bornem (province d'Anvers), est probablement mort de faim, indique dans un communiqué mardi l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB), faisant part des premiers résultats de l'autopsie. Le cadavre a été autopsié par des biologistes marins de l'IRSNB et des collaborateurs des Universités de Gand et de Liège.

Le narval de l'Escaut est probablement mort de faim

Le narval de l'Escaut est probablement mort de faim © BELGA

L'Institut royal des Sciences naturelles souligne que vu l'état de décomposition avancée, il est difficile de déterminer la cause du décès. Cependant, l'institution écarte l'hypothèse d'une mort à la suite d'une collision avec un navire: "l'animal ne porte aucune trace d'un tel événement". Le poids insuffisant de l'animal (150 kg trop maigre pour sa taille) et l'endroit où il a été découvert (à plus de 100 km de la mer et à plusieurs milliers de km de son habitat naturel) laissent penser que l'animal est mort de faim. "L'animal était émacié et aucun reste de nourriture n'a été trouvé dans l'estomac ou les intestins. Par contre, l'estomac contenait de petits morceaux de plastique et de bois flotté érodé, assez courants dans l'Escaut où ils se concentrent à certains endroits". Les scientifiques pensent dès lors que l'animal mourant les aurait avalés en remontant le fleuve et serait décédé peu après. L'autopsie a également révélé une malformation cardiaque et un possible problème de thyroïde, qui doivent être étudiés plus en profondeur. Plusieurs examens, portant notamment sur la génétique et les parasites, sont également toujours en cours. (Belga)

Nos partenaires