Le Mrax menacé ?

28/06/12 à 06:14 - Mise à jour à 06:14

Source: Le Vif

Le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (Mrax) pourrait se voir bientôt amputé d'une grande partie de ses subsides, venant d'Actiris et de la Communauté française, révèle jeudi le journal Le Soir.

Le Mrax menacé ?

Le MRAX fait en effet l'objet d'une enquête administrative menée par l'Office régional bruxellois de l'emploi (Actiris). Plusieurs inspections ont été réalisées au sein du Mouvement depuis un an et cela a débouché sur une note dénonçant un encadrement "défaillant", "l'absentéisme du directeur", "une dégradation des conditions de travail", etc. En conséquence, selon les enquêteurs, l'objet social de l'asbl "n'est pas rempli".

Actiris est le principal bailleur de fonds du Mrax, avec douze postes d'agents contractuels subventionnés (ACS). La note dénonce d'ailleurs le fait que ces postes ACS sont "sous-utilisés ou attachés à d'autres tâches que les activités approuvées par Actiris".
Au final, l'inspection propose de priver le Mrax d'une aide à l'emploi équivalente à 5,5 équivalents temps pleins. Et parmi les emplois menacés, celui du coordinateur de l'asbl, Radouane Bouhlal. Ce dossier pourrait être abordé lors du prochain comité de gestion d'Actiris, le 12 juillet. Par ailleurs, l'asbl risque de se voir amputer de ses subsides venant de la Communauté française, le Conseil supérieur de l'éducation permanente ayant voté une nouvelle rétrogradation de catégorie du Mrax le 13 juin dernier. Cet avis n'étant pas contraignant, il sera soumis à la ministre de tutelle, Fadila Laanan (PS), qui a un mois pour prendre une décision.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires