Le MRAX demande le retrait du buste de Roger Nols de la Maison communale de Schaerbeek

05/09/17 à 17:49 - Mise à jour à 17:51

Source: Belga

(Belga) Le Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX) réclame le retrait du buste de Roger Nols de la Maison communale de Schaerbeek. Bourgmestre de 1970 à 1989, cet ancien résistant s'était progressivement rapproché des thèses d'extrême-droite jusqu'à terminer sa carrière politique au Front National.

Personnage haut en couleurs, maniant facilement l'outrance, M. Nols se fait connaître pour l'affaire des guichets séparés pour francophones, néerlandophones et étrangers à l'administration communale de la Cité des ânes. En 1981, il décide ne plus inscrire au registre des étrangers de la commune que les seuls Européens. Il poursuit dans la même veine en imposant un couvre-feu pendant la période de ramadan ou en paradant en 1983 sur le dos d'un chameau pour dénoncer la présence importante de musulmans dans sa commune. Il fera encore parler de lui en 1994 lorsqu'il accueille le président du Front national français, Jean-Marie Le Pen, invité à donner une conférence à la piscine de Schaerbeek. M. Nols sera tour à tour membre du PLP (parti libéral), du FDF, du PRL et du FN. Il est mort en 2004. Comme les autres bourgmestres de Schaerbeek, M. Nols a son buste dans la Maison communale, place Collignon. "Schaerbeek doit tourner la page de cette sombre histoire et symboliquement retirer le buste de ce raciste patenté. Il n'y a aucune raison de le laisser trôner dans l'Hôtel communal. La présence de son buste parmi les autres bourgmestres légitimise les positions inacceptables qu'il a prises et les discours de haine qu'il a tenus", estime le MRAX qui a envoyé une lettre ouverte au collège des bourgmestre et échevins et au conseil communal. (Belga)

Nos partenaires