Le MR voit "une ouverture" de DéFI sur la Fédération

14/07/17 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Belga

Le président du MR Olivier Chastel a salué vendredi, à son arrivée à une réunion avec son homologue du cdH Benoît Lutgen, "l'ouverture" du président de DéFI Olivier Maingain sur un futur gouvernement en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le MR voit "une ouverture" de DéFI sur la Fédération

© Belga

Au lendemain du renoncement d'Ecolo à des négociations gouvernementales, M. Maingain a plaidé sur La Première (RTBF) la continuité du gouvernement bruxellois, mais avancé une proposition de changement de coalition pour celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles: un gouvernement formé à partir des futurs exécutifs régionaux (wallon et bruxellois).

Un tel scénario - où le PS bruxellois pourrait côtoyer le cdH wallon aux côtés du MR et de DéFI - maintient la pression sur le cdH, dont le président Benoît Lutgen devrait, s'il se réalise, reconnaître l'échec partiel de son appel du 19 juin à gouverner dans les trois entités fédérées sans le PS.

A son arrivée au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles où il ouvrait avec M. Lutgen la nouvelle séquence des négociations gouvernementales, après les pourparlers sur la seule gouvernance, Olivier Chastel a salué une "ouverture" dans le chef de M. Maingain. "L'ouverture est là, on doit l'analyser, voir comment rendre viable ce gouvernement de la Fédération, qui a une arithmétique plutôt compliquée", a commenté M. Chastel.

Benoît Lutgen s'est quant à lui contenté de répéter qu'il appréciait la démarche du MR et qu'il espérait que "d'autres nous rejoignent, en mettant au vestiaire les rancoeurs". Les présidents du MR et du cdH ont tous deux répété que leurs négociations envisageaient toujours les trois entités fédérées et l'ensemble de leurs compétences.

Nos partenaires