Le MR s'inquiète de la réforme des titres et fonctions dans l'enseignement

30/05/16 à 16:57 - Mise à jour à 16:55

Source: Belga

Le président du MR, Olivier Chastel, s'est inquiété lundi de la mise en oeuvre de la réforme des titres et fonctions dans l'enseignement francophone, qui risque selon lui d'entraîner des pertes d'emploi ou de revenus pour les enseignants en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le MR s'inquiète de la réforme des titres et fonctions dans l'enseignement

© Belga

"Plusieurs centaines d'enseignants sont aujourd'hui dans l'incertitude. Certains risquent de perdre leur emploi car ils n'ont pas le titre correspondant à leur fonction, d'autres vont perdre une partie de leurs revenus pour les mêmes raisons. Alors que le gouvernement fédéral agit pour créer des emplois et augmenter le salaire net des travailleurs, le gouvernement PS-cdH fait exactement l'inverse", a dénoncé M. Chastel dans un communiqué.

Il rappelle que le MR avait soutenu cette réforme votée en 2014 au nom d'une actualisation et d'une simplification du régime des titres et fonctions.

"Mais l'appui des Réformateurs était mesuré, par crainte de manquements ou d'oublis", souligne M. Chastel.

Or, "nous constatons aujourd'hui que nos craintes étaient fondées", a-t-il indiqué, en expliquant que certaines situations n'ont pas été prises en compte.

Le président du MR affirme donc soutenir l'action parlementaire de la cheffe de groupe Françoise Bertieaux et des députés MR au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, invitant le gouvernement PS-cdH à reporter d'un an l'entrée en vigueur de cette réforme "tant que la situation de ces enseignants n'est pas clarifiée".

En savoir plus sur:

Nos partenaires