Le MR n'accepte pas les propos de Bart De Wever

24/03/15 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

Le président du MR, Olivier Chastel, a pris mardi ses distances avec les déclarations du président de la N-VA, Olivier Chastel, à propos de l'intégration des personnes d'origine étrangère et du racisme.

Le MR n'accepte pas les propos de Bart De Wever

Olivier Chastel, président du MR. © BELGA

"Olivier Chastel n'accepte pas les propos de Bart Wever. En tant que libéral, il refuse tout amalgame et toute stigmatisation", a indiqué le porte-parole du MR à l'Agence Belga. "Le président du MR ne cautionne pas ces propos qui réduisent des individus à leur appartenance à une communauté. Etre libéral, c'est considérer que l'individu prime sur le groupe. C'est aussi s'opposer à toute forme de communautarisme et croire qu'une société libre est d'autant plus forte qu'elle est diversifiée", a-t-il ajouté, en rappelant les Assises de l'interculturalité qu'ont lancées les libéraux francophones sur le thème du vivre-ensemble.

Ce week-end et lundi, M. De Wever, a contesté la théorie selon laquelle le racisme serait une cause de radicalisation. La radicalisation ne touche que des groupes particuliers de migrants, a-t-il souligné avant de dénoncer une politique d'intégration qui aurait accepté en masse une "mauvaise sorte de migrants" et de juger "relative" la notion de racisme.

En tant que bourgmestre d'Anvers, il a pointé du doigt la communauté marocaine et en particulier les Berbères, une communauté qu'il juge fermée. "Je n'ai encore jamais rencontré un migrant asiatique qui se dise victime de racisme", a-t-il ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires