Le MR est favorable à une tripartite... partout

26/06/14 à 08:14 - Mise à jour à 08:14

Source: Le Vif

Le MR est favorable à une coalition tripartite mais aussi bien au fédéral que les Communauté et Régions, a indiqué jeudi le ministre du Budget, Olivier Chastel (MR), dans un entretien accordé à La Libre.

Le MR est favorable à une tripartite... partout

© BELGA

"Implicitement, par son comportement dans les Régions où il a exclu le MR sans attendre un accord au fédéral, le PS pousse à la constitution d'une coalition 'miroir' au fédéral, un gouvernement juxtaposant les majorités régionales: PS-cdH et CD&V-N-VA. Le MR au contraire est favorable à une tripartite traditionnelle entre socialistes, libéraux et sociaux-chrétiens. Mais à tous les niveaux de pouvoir alors", a-t-il déclaré.

Face au refus opposé par le cdH à la note de Bart De Wever, le MR n'exclut rien, à lire M. Chastel, y compris d'aller seul dans une coalition avec des partis flamands. "Le MR n'exclut rien. Le pays a surtout besoin d'un gouvernement rapidement. Le MR a pris ses responsabilités en se déclarant prêt à passer à l'étape suivante".
Et d'affirmer: "il y a des formules de centre droit possibles sans le cdH".

Les Réformateurs demeurent toutefois prudents à propos des majorités futures auxquelles ils pourraient participer. "C'est une question qui ne se pose pas. Il faudra attendre que l'on soit dans les circonstances pour voir quel type de coalition nous privilégions. Nous ne pouvons pas répondre à ce type de questions aujourd'hui. On ne connaît pas le contexte, on ne sait pas quels sont les partenaires. Nous sommes dans la situation que nous avons prévue: à partir du moment où Elio Di Rupo a décidé dans la précipitation de faire un gouvernement dans les Régions, on savait bien que cela allait poser des graves problèmes au fédéral", a souligné le député européen Louis Michel (MR) sur les ondes de La Première.

Le Roi entamera ses consultations ce jeudi matin. Selon M. Michel, le CD&V a "les clés en mains". Si le scénario d'une tripartite classique reprend vie, il est toutefois soumis à de lourdes hypothèques. Les libéraux francophones n'entendent pas jouer les roues de secours au fédéral et rester exclus des Régions. En Flandre, l'Open Vld a pris la même position. Or CD&V et N-VA se sont alliés pour négocier un accord de gouvernement en Communauté flamande sans les libéraux. Quant au sp.a, il est en proie à des difficultés internes post-électorales.

En savoir plus sur:

Nos partenaires