Le monde du tatouage est en plein boom

08/11/16 à 13:47 - Mise à jour à 15:49

Source: Le Vif

Exhibé partout et désormais par tous, le tatouage est aujourd'hui plus esthétique que contestataire. Les studios se multiplient, les tatoueurs se muent en artistes et monsieur et madame Tout-le-Monde se pressent pour passer sous l'aiguille. Pourquoi ?

Un véritable " outing général ". Ce long et chaud été l'a révélé, spectaculairement : le monde n'est plus qu'un éventail de tatouages. C'est le mollet d'un collègue sur lequel grimpe un serpent, c'est le bras d'une serveuse qui apparaît totalement couvert de symboles plus ou moins ethniques jusqu'à la frontière du poignet, c'est un alphabet exotique qui dégringole sur l'avant-bras d'un père donnant la main à son fils... La géographie du tattoo couvre tous les continents. La demande est exponentielle. Les tatoueurs les plus connus ont des carnets de rendez-vous remplis pour des mois. Les autres, de plus en plus nombreux, trouvent des clients sans difficulté. Bref, le tatouage " s'est complétement banalisé, il ne recèle rien de subversif. On constate une forme d'intégration sociale ", analyse David Le Breton, sociologue à l'université de Strasbourg et auteur d'une enquête très fouillée : Le tatouage ou la signature de soi (éd. Casimiro, 2014). A tel point que, d'après les sociologues, il n'est même plus aujourd'hui une mode acceptable et cool, mais un phénomène de société. " On a vraiment affaire à monsieur Tout-le-Monde ", affirme Jean-Pierre Mottin, tatoueur au Grizzly Inc. Tattoo, à Liège, et premier prix au Mondial du tatouage organisé au printemps dernier à Paris. La pratique, longtemps considérée comme underground, s'est ancrée en quelques décennies dans le mainstream. Tous ces tatoués se recrutent désormais parmi les " vous-et-moi ". Ils ne forment pas pour autant une communauté homogène, mais autant de courants. Petit passage en revue, avec une pointe de caricature.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires