Le ministre wallon Lacroix étudie aussi la faisabilité de la semaine de quatre jours

25/01/16 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Belga

(Belga) Le ministre wallon de la Fonction publique Christophe Lacroix a lui aussi demandé à son administration d'étudier la faisabilité d'une semaine de quatre jours dans quelques secteurs de la fonction publique, a-t-il indiqué lundi en commission du parlement wallon.

Le ministre wallon Lacroix étudie aussi la faisabilité de la semaine de quatre jours

Le ministre wallon Lacroix étudie aussi la faisabilité de la semaine de quatre jours © BELGA

"Cette mesure m'intéresse beaucoup", a commenté M. Lacroix (PS), interrogé par le député Benoît Drèze (cdH) sur la proposition du ministre bruxellois de l'Emploi Didier Gosuin (DéFI). Le gouvernement bruxellois étudie en effet la possibilité de mettre en oeuvre la semaine des quatre jours au sein de l'agence Bruxelles-Propreté. L'idée est de créer de l'embauche chez les demandeurs d'emploi peu qualifiés en réduisant le temps de travail dans les secteurs sous-qualifiés, sans toucher au salaire des agents. Pour financer la mesure, il est question d'une diminution des cotisations patronales et d'y gagner aussi sur la diminution du nombre d'allocations de chômage à payer, a résumé M. Lacroix. Le coût pour la fonction publique régionale doit être mis en balance avec les gains potentiels pour l'économie wallonne, a souligné le ministre wallon, qui juge la mesure "socialement souhaitable". Il a donc commandé une étude. M. Drèze a lu dans les propos du ministre wallon une différence avec le projet de M. Gosuin, dans la mesure où le coût pour la Fonction publique régionale ne doit pas empêcher d'aller de l'avant pour les métiers pénibles et les demandeurs d'emploi peu qualifiés. (Belga)

Nos partenaires