Le ministre Vanhengel déplore qu'El Bakraoui ait été traité comme un fait divers

23/03/16 à 21:23 - Mise à jour à 21:23

Source: Belga

(Belga) Le dossier d'Ibrahim El Bakraoui, identifié comme l'un des terroristes kamikazes de l'aéroport de Bruxelles-National, a été traité comme un fait divers, a jugé le ministre bruxellois Guy Vanhengel (Open Vld), interrogé dans l'émission Terzake (Canvas, VRT).

En février 2010, une fusillade a impliqué Ibrahim El Bakraoui à Bruxelles, dans la foulée du braquage d'un bureau de change. Un policier avait été touché par balles. Quelques jours plus tard, le bourgmestre de Bruxelles Freddy Thielemans (PS) avait qualifié cet événement de fait divers, certes grave, mais propre à une grande ville. Il avait suscité les protestations des syndicats policiers. Ibrahim El Bakraoui, lui, avait été condamné à neuf ans de prison, mais avait été remis en liberté conditionnelle en 2014. "Que Freddy Thielemans ait qualifié de fait divers cette fusillade était totalement inadapté. Mais ce qui m'intrigue, c'est qu'on ait traité (El Bakraoui) lui aussi comme un fait divers", a affirmé M. Vanhengel. "Cet homme a tiré avec une arme lourde sur la police, et il est remis en liberté (conditionnelle)! Ce type d'auteur de criminalité lourde ne doit pas pouvoir courir librement dans la société", a ajouté le ministre bruxellois. (Belga)

Nos partenaires