Le ministre Van Overtveldt abandonne l'idée d'une taxe sur les plus-values

31/08/16 à 04:15 - Mise à jour à 04:15

Source: Belga

(Belga) Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) ne fait plus référence à la taxe sur les plus-values dans son dernier projet de réforme de l'impôt des sociétés (Isoc), rapportent Le Soir et plusieurs titres néerlandophones mercredi. L'augmentation du précompte mobilier sur les dividendes passe également à la trappe.

Le ministre Van Overtveldt abandonne l'idée d'une taxe sur les plus-values

Le ministre Van Overtveldt abandonne l'idée d'une taxe sur les plus-values © BELGA

Une note rédigée par le ministre plus tôt ce mois-ci proposait de baisser le taux d'imposition des sociétés à 20% d'ici 2020. Pour financer cette réduction, il avançait une taxe sur les plus-values et une hausse du précompte mobilier de 27 à 30%. Ces deux points avaient cependant crispé l'Open Vld. Pour diminuer l'Isoc à 20%, ce qui aurait un coût de 4,5 milliards d'euros, le ministre promeut maintenant la suppression des intérêts notionnels (qui rapporterait 3 milliards d'euros), ainsi que celles d'autres déductions dont profitent actuellement les entreprises. Dans une interview accordée au Soir, la ministre du Budget Sophie Wilmès indique par ailleurs que 2017 constitue un objectif "prématuré" pour parvenir à une réforme de l'Isoc. Elle déclare également que reporter l'équilibre budgétaire après 2018 "n'allégerait que très peu les efforts". (Belga)

Nos partenaires