Le ministre-président wallon en mission de travail en Israël et en Palestine

29/04/16 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Belga

(Belga) Le ministre-président wallon Paul Magnette (PS) se rendra du 2 au 6 mai en Israël et dans les territoires palestiniens dans le cadre d'une mission de travail. Au programme: rencontres politiques avec les autorités de la région, mais aussi économiques au sein d'entreprises qui collaborent avec la Wallonie.

Le ministre-président wallon en mission de travail en Israël et en Palestine

Le ministre-président wallon en mission de travail en Israël et en Palestine © BELGA

M. Magnette a pointé l'importance stratégique d'Israël et de la Palestine: "il s'agit d'une importante région au niveau géopolitique. Il ne faut pas oublier que la région wallonne compte aussi des compétences en politique internationale. Il s'agira donc d'une mission de travail et d'analyse sur le terrain." Le ministre-président wallon rencontrera notamment lors de sa mission le ministre israëlien de l'Energie et des Infrastructures, Yuval Steinitz, le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, ou encore le ministre palestinien de l'Economie, Abeer Odeh. Le chef de l'exécutif wallon examinera aussi les opportunités économiques en Palestine et en Israël. Il effectuera ainsi de nombreuses visites d'entreprises afin de renforcer les liens entre les sociétés de la région ayant développé un partenariat avec la Wallonie. Parmi les lieux visités, on compte l'université de recherche Weizmann Institute of Science à Rehovot, la société wallonne Nyxoah dont le centre de recherche est installé à Tel Aviv ou encore l'association palestinienne PITA qui regroupe 130 entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) à Ramallah. Le programme de la visite de M. Magnette comprendra également un volet développement. Il se rendra au Bethleem Arab Society for Rehabilitation qui fournit des soins de santé et de rééducation, dont la salle multisensorielle pour enfants handicapés est financée par l'association pour la promotion de l'éducation et de la formation à l'étranger (APEFE). M. Magnette visitera ensuite le camp de réfugiés Aida situé à Bethléem, en Cisjordanie. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders avait annulé une visite en décembre dernier en Israël et dans les territoires palestiniens, en raison de la décision du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou de suspendre les contacts avec l'Union européenne sur le processus de paix au Moyen-Orient. "C'est toujours une région très sensible. Nous nous y rendons après une analyse approfondie de la situation sur place", a assuré le chef de l'exécutif wallon. M. Reynders se rendra quant à lui en Israël et dans les territoires palestiniens le 7 mai, soit au lendemain du départ de Paul Magnette pour la Belgique. Un "hasard" de calendrier, selon ce dernier: "Le timing est dicté par des questions d'agenda", a conclu le ministre-président wallon. (Belga)

Nos partenaires