Le ministre Peeters va rendre tous les centres de bronzage identifiables

04/07/16 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Belga

(Belga) Le ministre de l'Economie et des Consommateurs Kris Peeters indique lundi dans un communiqué qu'il veut pouvoir identifier tous les centres de bronzage, ce qui n'est pas possible actuellement. Des centres qui disposent de bancs solaires proposent en effet ce type de service comme activité secondaire. Le ministre annonce avoir pris l'initiative de créer une nouvelle sous-catégorie spécifique, soit un nouveau code NaceBel, dans la Banque-Carrefour des entreprises, en vue de procéder à un inventaire des tous les établissements disposant de bancs solaires en Belgique.

Le ministre Peeters va rendre tous les centres de bronzage identifiables

Le ministre Peeters va rendre tous les centres de bronzage identifiables © BELGA

Chaque entreprise sera obligée d'enregistrer son 'activité de bancs solaires' sous ce code spécifique, explique le communiqué. Ce ne seront donc pas uniquement les centres de bronzage spécialisés qui sont concernés par la mesure. Tous les établissements qui mettent un ou plusieurs bancs solaires à disposition du public devront s'identifier sous ce nouveau code, comme par exemple les salons de beauté, les coiffeurs, les centres de fitness. Une période transitoire est prévue pour les entreprises qui sont déjà actives et qui sont déjà enregistrées dans la Banque-Carrefour, précise le communiqué. "Aujourd'hui, certains exploitants passent à travers les mailles du filet suite au fait qu'ils exploitent les bancs solaires uniquement comme activité secondaire. Mesurer c'est connaître. Donc, si nous identifions tout le monde, nous allons pouvoir contrôler tout le monde", déclare le ministre Kris Peeters. Ces derniers mois, l'Inspection économique a contrôlé 37 centres de bronzage et procédé à 23 reprises à des saisies. Sur les 37 centres contrôlés, 12 permettaient l'entrée à des mineurs ou à des personnes de peau de type 1 (peau très claire, souvent avec des taches de pigmentation) et 22 avaient un ou plusieurs bancs solaires qui dépassaient les normes de rayonnement des lampes. (Belga)

Nos partenaires