Le ministre flamand Jo Vandeurzen veut une approche globale des violences familiales

28/06/16 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Belga

(Belga) L'instauration d'un Family Justice Center à Anvers, qui permet une approche globale des violences familiales, a été officialisée mardi avec la signature d'une charte par le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), le ministre flamand du Bien-être et de la Famille, Jo Vandeurzen (CD&V), la secrétaire d'État pour l'Égalité des chances, Elke Sleurs (N-VA), le député provincial d'Anvers, Peter Bellens (CD&V) et le président du CPAS d'Anvers, Fons Duchateau (N-VA). Jo Vandeurzen désire déployer à terme le projet-pilote dans toutes les provinces flamandes, ou du moins dans les principales villes de Flandre.

Le ministre flamand Jo Vandeurzen veut une approche globale des violences familiales

Le ministre flamand Jo Vandeurzen veut une approche globale des violences familiales © BELGA

L'idée d'un Family Justice Center vient des Etats-Unis. La centrale locale permet aux assistants sociaux, la police et la justice de mettre au point ensemble une approche des problèmes de violence familiale. Grâce une centralisation de tous les services concernés, demander de l'aide semble plus facile pour les victimes. Par ailleurs, l'information peut être échangée efficacement. Les auteurs peuvent être tenus responsables de leurs actes et être amenés à comprendre leurs conséquences. Le concept existe en Europe depuis 2013. Le Family Justice Center anversois est du ressort de la ville et de la province mais reçoit également un soutien fédéral et flamand. "Au niveau de la ville, nous devons assurer la sécurité dans les rues mais nous contribuons aussi à la société en investissant dans ce qui se passe dans les maisons", explique le président du CPAS d'Anvers, Fons Duchateau. "Nous sommes prêts à prendre des risques avec cette expérience." "De plus en plus de services et de pouvoirs publics sont convaincus qu'une approche globale est la plus juste - non seulement pour la violence familiale mais aussi par exemple pour les problèmes de drogues", précise le ministre Jo Vandeurzen. "Si cela ne tenait qu'à moi, cette initiative serait déployée dans toutes les provinces." La province d'Anvers ouvrira dans les prochaines années des centres semblables à Malines et Turnhout. (Belga)

Nos partenaires