Le ministre flamand Ben Weyts rejette le nouveau plan de la SNCB

07/11/16 à 20:36 - Mise à jour à 21:45

Source: Belga

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) n'a pas l'intention d'approuver le nouveau plan de transport de la SNCB, a-t-il fait savoir lundi.

Le ministre flamand Ben Weyts rejette le nouveau plan de la SNCB

© Image Globe

Il réclame davantage de clarté du plan d'investissements de la SNCB et d'Infrabel, mais dénonce également des aspects qu'il juge négatif dans le plan de transport.

"Il y est stipulé qu'aucune exploitation n'est prévue avant 2021 pour trois lignes pourtant jugées prioritaires (parmi un total de 11, ndlr) pour la Flandre", a-t-il commenté auprès de l'agence Belga, citant les lignes 15 (Mol-Hasselt), 18 (Hasselt-Neerpelt) et 19 (Mol-Neerpelt).

Le conseil d'administration de la SNCB a approuvé récemment un nouveau plan de transport préfigurant l'offre ferroviaire pour les années à venir.

"Je ne peux pas approuver ce plan. C'est faire les choses à l'envers. Il faudrait d'abord des plans d'investissements de la SNCB et d'Infrabel. Ces plans nous étaient promis pour le premier semestre 2016 mais ne sont toujours pas terminés", a encore dénoncé M. Weyts.

C'est "un bel exemple de schizophrénie politique", a réagi le député flamand sp.a Joris Vandenbroecke, dans l'opposition. "Que des priorités flamandes pour le rail ne soient pas au programme de ces prochaines années est en effet une conséquence des énormes économies (3 milliards d'euros) imposées par le gouvernement fédéral à la SNCB et Infrabel", estime-t-il.

Nos partenaires