Le ministre Bacquelaine surpris par les critiques du conseil académique sur les pensions

04/11/16 à 18:45 - Mise à jour à 18:47

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) s'est dit vendredi "étonné" des critiques du conseil académique en matière de pensions suite à son projet permettre aux travailleurs salariés de se constituer librement une pension complémentaire du deuxième pilier.

Le ministre Bacquelaine surpris par les critiques du conseil académique sur les pensions

Le ministre Bacquelaine surpris par les critiques du conseil académique sur les pensions © BELGA

"Ce conseil affirme qu'il est bon que le premier pilier de pensions soit complété par un second pilier de pensions", commente M. Bacquelaine. "Ce reproche est d'autant plus étonnant que ce droit est actuellement déjà prévu, sous certaines conditions, par la loi sur les pensions complémentaires adoptée en 2003 par l'actuel président du conseil académique, Frank Vandenbroucke, à l'époque ministre". Le ministre précise que sa proposition n'a pas pour vocation de remplacer le deuxième pilier de pension constitué sur une base collective. "Il vise essentiellement à offrir un outil supplémentaire permettant aux nombreux travailleurs dont l'employeur ou le secteur d'activité ne prévoit pas de pension complémentaire, de s'en constituer une", insiste-t-il. M. Bacquelaine réitère à cet égard l'invitation qu'il avait lancée en février 2016 au conseil académique de "réfléchir ensemble à l'amélioration du droit pour les travailleurs salariés de se constituer librement une pension complémentaire". Le ministre rappelle par ailleurs dans son communiqué qu'il attend toujours du président du conseil académique sa note préparatoire sur le système de pensions à points. "Jusqu'à ce jour, cette note n'a pas été transmise au cabinet du ministre des Pensions", déplore-t-il dans son communiqué. (Belga)

Nos partenaires