Le Metropolitan Opera "suspend sa relation" avec James Levine

04/12/17 à 04:03 - Mise à jour à 04:04

Source: Belga

(Belga) Le Metropolitan Opera de New York a communiqué dimanche sa position sur les accusations d'attouchements révélées samedi par le New York Post, visant son chef d'orchestre James Levine, figure internationale de la profession. L'institution new-yorkaise indique "suspendre sa relation" avec le principal intéressé, dans l'attente des résultats d'une enquête à ce sujet.

Cela signifie que l'Américain de 74 ans ne participera à aucune activité ni aucune représentation du Met, jusqu'à ce que la lumière soit faite sur les accusations relayées dans les médias américains durant le week-end. Il est question de "multiples allégations de comportements sexuels déplacés, ayant eu lieu des années 1960 jusqu'aux années 1980, entre autres durant une période précoce de sa carrière de chef d'orchestre durant laquelle il a dirigé au Met", selon le communiqué relayé par l'Opéra sur Twitter. "C'est une tragédie pour chaque personne affectée", commente le General Manager Peter Gelb concernant le scandale, assurant "attendre les résultats de l'enquête". La veille, l'Opéra du Met avait déjà réagi en indiquant que l'institution était "profondément perturbée" par les articles de presse relayant le récit d'un homme qui aurait déclaré à la police de Lake Forest, dans l'Illinois, avoir été victime durant des années d'attouchements de la part du chef d'orchestre. Les faits auraient commencé alors que l'homme n'était alors qu'un adolescent, âgé de 15 ans. Le Metropolitan Opera a immédiatement indiqué "collaborer à une enquête, avec des instances externes, visant à déterminer si les accusations d'abus sexuels dans les années 1980 sont vraies". (Belga)

Nos partenaires