Le mauvais temps récent ne fait pas les affaires du commerce de vêtements

30/04/16 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Belga

(Belga) En raison du mauvais temps, 46% des vendeurs de vêtements ont vu les ventes des collections printemps-été diminuer, et ce d'environ 8%, ressort-il d'une enquête du Syndicat neutre pour Indépendants (SNI) auprès de 275 magasins de vêtements et d'articles de maroquinerie. Pour 37% de ces commerces, les ventes sont restées stables par rapport à l'an dernier. Seules 17% des boutiques ont vu leur chiffre augmenter, en moyenne de 3%.

Le mauvais temps récent ne fait pas les affaires du commerce de vêtements

Le mauvais temps récent ne fait pas les affaires du commerce de vêtements © BELGA

"Les vêtements chauds, pantalons, t-shirts à longue manche et, dans une moindre mesure, les vêtements de communion et tenues de mariage trouvent acquéreurs dans les magasins de vêtements. Toutefois, les ventes de ces dernières semaines sont loin d'avoir été correctes: quasi la moitié des magasins de vêtements et chaussures (46%) ont vu leurs ventes baisser sensiblement", constate le SNI. Les commerçants pointent du doigt le mauvais temps de ces dernières semaines. "L'on ne peut pas dire que l'on a déjà eu une vraie météo printanière, à un ou deux jours près. Les consommateurs n'ont donc pas très envie d'acheter des vêtements de la collection printemps-été ou des chaussures plus légères", résume le syndicat. Les attentats du 22 mars et leurs conséquences sont aussi évoqués pour expliquer cette baisse des ventes. Les magasins de vêtements qui, en plus de leur commerce physique, ont un webshop, enregistrent cependant de meilleurs résultats, note le SNI. Seuls 27% de ces magasins multi-réseaux ont vu leurs ventes diminuer. Il en va de même pour les magasins de vêtements et de chaussures (37% dont les ventes ont reculé) qui se trouvent dans un endroit couvert, tel qu'un shopping ou une galerie. (Belga)

Nos partenaires