Le Maroc veut arrêter des Marocains belges pour leur implication dans les soulèvements dans le Rif

15/01/18 à 10:50 - Mise à jour à 11:27

Source: Knack

Le ministère public marocain a indiqué qu'il souhaitait lancer des mandats d'arrêt à l'encontre de deux Marocains résidant en Belgique. Ils seraient impliqués dans le procès contre les leaders du Hirak, un mouvement de contestation au Maroc du Nord.

Depuis octobre 2016, des milliers de Rifains manifestent pour plus d'emplois, de meilleurs soins de santé, une éducation de qualité et moins de corruption dans le Maroc du Nord. Depuis mai 2017, la police marocaine a arrêté un millier de manifestants. Aujourd'hui, trois à quatre cents Marocains sont toujours emprisonnés. La plupart sont enfermés dans la région Al Hoceima, l'épicentre des protestations, mais les leaders demeurent incarcérés à Casablanca.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires