Jonathan Holslag
Jonathan Holslag
Jonathan Holslag est professeur en relations internationales à la VUB.
Opinion

29/02/16 à 11:02 - Mise à jour à 11:01

"Le marché n'est pas libre"

De plus en plus de secteurs sont dominés par un petit nombre de très grandes entreprises. Au lieu de les dorloter à coup d'astuces fiscales, Jonathan Holslag estime que l'état doit soutenir les entrepreneurs qui renforcent la société.

Je suis persuadé que les petites sociétés comme les nôtres doivent veiller à ne pas fragiliser encore davantage leur économie prise dans l'économie mondiale turbulente. Ces derniers mois, cette position m'a souvent valu le reproche de défendre le protectionnisme. Le marché libre servirait davantage notre prospérité. En théorie, c'est évidemment le cas, mais dans le contexte international actuel, ce parti pris idéaliste est dangereux.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires