Le maintien du réseau libre est dépassé selon la rectrice de l'Université de Gand

23/05/16 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) Maintenir un réseau catholique en l'état est artificiel, estime Anne De Paepe, rectrice de l'Université de Gand, dans une interview accordée au Standaard avec son homologue de la VUB.

La rectrice, étiquetée catholique, se demande si l'enseignement flamand ne doit pas évoluer vers un grand réseau unique au sein duquel toutes les idéologies seraient représentées. Elle juge "artificiel" le fait d'accepter les musulmans mais de garder un réseau catholique séparé. "Nous devrions organiser cela différemment et rassembler les forces. Laissons aux écoles la liberté de choisir entre les cours de religions." Ces déclarations surviennent après la polémique née de l'intention du secrétariat flamand de l'enseignement catholique de faire une place à part entière au culte musulman et aux autres religions à l'école. (Belga)

Nos partenaires